Logo

Biographie de Gonzalez S.


Le site techno et portail techno techno-speedy.com
Ce n'est pas le premier portail musical que j'ai créé.
J'avais déjà le site SPEEDY-MUSIC dans les années 90.
Je suis né en 1982, je fais de la musique avec mon PC depuis 1995.
Maintenant je travaille avec Cubase et des instruments de musique comme le clavier,
Microphones et effets sur le clavier.
Je suis français et je suis né allemand, je
Posséder maintenant les deux nationalités.

 

La techno est arrivée à l'âge de 1992 avec un CD Mayday Techno.

Dès l'âge de 13 ans j'ai écouté de la techno sur EVO Sonic avec d'autres.
Mon DJ préféré était Steve Mason, je l'ai vu quelques
Live, malheureusement il est décédé.
Les autres DJ que j'ai trouvé gros étaient Carl Cox et Nathalie De Bora.

 

Puis vint la Love Parade, lors de la première Love Parade en 1997
J'étais sur la route à Berlin pendant 3 jours, le défilé m'a rempli
Allumé. Jusqu'en 2000, j'étais toujours au défilé à Berlin.

Il est très difficile de trouver des sons parfaits. Une façon est avec Royal Major Sounds qui peut être utilisé commercialement. Un site où vous pouvez trouver ceci est Loopmasters.com, ils ont une vaste sélection. Le mastering est également important, afin d'obtenir un son parfait, un bon réglage est obligatoire à plein volume, je masterise également toutes les chansons avec DOLBY sur Soundcloud.com. Vous devriez également tester le son dans la voiture. Si tout va bien, ça devrait aller.

Film Gonzalez S

Pour continuer à être à l'antenne, j'étais partout en Allemagne
Dans les clubs. Beaucoup à Plant 2 et à Docklands à Brême

 

La fête m'a marqué, la paranoïa s'est installée
et la perception d'inspirations irréelles. Marteau a toujours été
le club du matin qui ouvrait à 14h.
A minuit la musique est plus lourde que le matin.
J'adorais le son Freaky House, comme on l'appelait.

 

La techno c'est ma vie, mon rêve c'est d'aller dans un club à Detroit.
On dit aussi que la discothèque Corbar de Chicago est géniale.

Je suis conservateur, mais je ne supporte pas les extrémistes de droite, le multiculturalisme est normal pour moi depuis que je suis enfant et que je vis à Steintor à Brême. Je suis devenu français à cause de très mauvaises expériences en dehors de Brême, où j'ai vécu plus tard. De l'antisémitisme à l'insulte envers mon père à la peau foncée, qui était de Paris et un immigré d'Espagne, j'ai fait face à de nombreuses déceptions.

 

Mon passe-temps a toujours été le travail créatif, y compris faire de la musique
créer des graphiques et des sites Web.

Donc, je veux continuer à produire de la musique maintenant, une petite impression de moi.